Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > Actions du Gouvernement > Ministère de l’agriculture, de l’Agroalimentaire et de la forêt mardi 29 septembre 2015.

Stéphane Le FOLL mobilise les maires sur le dispositif « Un fruit à la récré »


Voir en ligne : brochure à destination des maires


Le programme « Un fruit pour la récré » permet de financer sur des fonds européens des achats de fruits et légumes destinés à être consommés par les enfants, à l’école et en dehors des repas. Il permet de donner le goût et le plaisir de manger des fruits et des légumes aux plus jeunes, de faire connaître la diversité des productions de fruits et légumes en France, et participe ainsi pleinement à l’éducation à l’alimentation, une des 4 priorités du programme national pour l’alimentation piloté par le Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt.

Peu utilisé jusqu’à présent, le dispositif a été rénové et simplifié en juillet 2015, en concertation avec les professionnels de la filière. Le programme a ainsi été rendu plus attractif et plus opérationnel, avec la mise en place d’un système de forfaits pour le financement des achats de fruits et légumes et des mesures d’accompagnement pédagogique. Enfin il est à noter que la part des achats de fruits et légumes prise en charge sur des crédits européens a été augmentée. Le budget communautaire en finance désormais l’achat à hauteur de 76% contre 50% auparavant.

Le dispositif rénové est applicable depuis la rentrée 2015 et Stéphane Le Foll a transmis aujourd’hui par voie électronique à tous les maires de France une brochure expliquant les évolutions du dispositif afin que les maires puissent mobiliser ce dispositif en lien avec les acteurs de la filière.

Stéphane Le Foll a déclaré : « l’éducation à l’alimentation et l’amélioration de l’alimentation pour tous nos concitoyens est une priorité. Le gouvernement a mis l’accent cet été, dans le cadre de la crise de l’élevage, sur le développement de l’approvisionnement local dans la restauration collective. Le développement du programme « un fruit à la récré » entre dans la même logique pour améliorer l’alimentation des plus jeunes et renforcer le lien entre la production agricole et les consommateurs de demain. »