Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > Communiqués jeudi 6 octobre 2016.

Seule ambition de la droite pour les jeunes : déclassement et mini-jobs !

Alors que la droite sénatoriale a refusé tous les nouveaux droits du texte en faveur des jeunes, sa seule proposition « innovante » pour la jeunesse de France réside dans les « mini-jobs », soit des sous-contrats précaires pour les 18-25 ans. Jeunes travailleurs, le droit du travail, ce n’est plus pour vous !

Le Sénat vient d’achever l’examen de la partie de la Loi « Egalité et citoyenneté » portant sur l’émancipation des jeunes et la citoyenneté. Seuls deux dispositifs majeurs en faveur de l’engagement, le service civique et la réserve civique, ont pu faire l’unanimité.

Il en est allé tout autrement sur l’ensemble des nouveaux droits en faveur des jeunes proposés par la loi : la majorité sénatoriale s’est systématiquement opposée aux mesures en faveur de leur autonomie, en particulier la sécurisation du droit personnel à la CMU-C pour les moins de 25 ans, l’émancipation à leur demande des plus de 16 ans ou encore la possibilité de rendre éligibles les bénéficiaires de la garantie jeunes au permis à 1€ par jour.

Autant de mesures concrètes qui ont montré, s’il en était besoin, que sur le droit à la parole des jeunes, leur émancipation et leur participation à la vie sociale, droite et gauche, ce n’est assurément pas la même chose ! Avec son attitude sur cette loi « Egalité et Citoyenneté », la droite jette le masque et sanctionne la jeunesse.

En 2006, les jeunes ont échappé au CPE, en 2017 ils auront le droit aux mini-jobs ! La droite annonce la couleur...