Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > A travers les média samedi 3 septembre 2011.

Sénatoriales : l’union de la gauche refait surface


Voir en ligne : Ouest France


Odette Herviaux et Michel Scouarnec (au centre), avec leurs suppléants Loïc Le Meur et Gisèle Guilbart. En l’absence de Joël Labbé, absent pour des raisons de santé, Europe Écologie - Les Verts Bretagne étaient notamment représenté par Stéphane Bigata. Daniel Gilles, pour le PC, et Anne-Marie Boudou, pour EELV, étaient également présents.

Odette Herviaux, sénatrice PS sortante, a présenté sa liste dans son fief. Elle fera campagne avec Michel Le Scouarnec (PC) et Joël Labbé (EELV) au sein d’une liste d’union. Le scrutin a lieu le 25 septembre.
Un trio officialisé hier à La Croix-Helléan
Ils sont trois candidats à constituer la liste « des élus de gauche, écologistes et de progrès. » Odette Herviaux, 63 ans, sénatrice PS du Morbihan depuis 2001, est tête de liste. C’est sur elle que reposent les espoirs de la gauche face au trio de la droite morbihannaise (Goulard-Kergueris-Le Nay).

L’ancienne maire de La Croix-Héllean a notamment été conseillère régionale, vice-présidente de la région en charge de l’agriculture.

Michel Le Scouarnec, 61 ans, est maire communiste d’Auray depuis 16 ans. Il a déjà été candidat aux sénatoriales en 1986. Enfin, Joël Labbé, 59 ans est maire de Saint-Nolff (Europe Écologie - Les Verts) et conseiller général d’Elven. Ce dernier était absent, hier, pour des raisons de santé.

Pourquoi une liste commune ?

Il y a plusieurs raisons, dont le changement de scrutin. L’objectif de la gauche est d’éviter un grand chelem possible de la droite dans le département, après le succès des cantonales. Le scrutin de 2001, à la proportionnelle, est devenu majoritaire à deux tours. « On est revenu à un scrutin qui privilégie les notables de droite au Sénat », pense Odette Herviaux.

C’est la première fois qu’un ticket gauche-Les Verts est établi pour des sénatoriales. Par comparaison, la dernière « union », à pareille échelle, datait de 2004, lors du deuxième tour des élections régionales. Les Verts indiquent : « On est dans une situation normale, dans le cadre d’un accord national entre le PS et EELV. »

Leurs objectifs ?

Odette Herviaux veut continuer de « défendre l’équilibre du territoire, la défense des collectivités territoriales face aux réformes, la justice sociale. Au Sénat, on est dans l’aspect technique des choses, on effectue un vrai travail de fond sur notre rôle d’amélioration de la loi. » Michel Le Scouranec insiste, lui, sur la bataille autour de l’école, les classes surchargées. « Il y a un combat à continuer contre les injustices, favoriser la mixité sociale qui passe notamment par l’école. »

Deux suppléants connus

Loïc Le Meur est le suppléant d’Odette Herviaux. Il est maire (PS) et conseiller général de Ploemeur, vice-président de l’association nationale des élus du littoral. Michel Le Scouarnec a choisi comme suppléante Gisèle Guilbart, maire de Quistinic (divers gauche) depuis 2008. En revanche, le suppléant de Joël Labbé n’a pas été encore désigné.

Les réunions

Les trois candidats animeront ensemble plusieurs réunions : Lorient (12 septembre), Guéméné-sur-Scorff et Quistinic (13), Merlevenez (14), Saint-Dolay (15), Pontivy (16), Saint-Brieuc-de-Mauron et Ploërmel (19), Séné et Plaudren (20), Saint-Jean-Brévélay (21) et Auray (22).