Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > A travers les média dimanche 25 septembre 2011.

Sénatoriales : Odette Herviaux (PS) réélue au premier tour

25 septembre 2011 à 18h34


Voir en ligne : Mensuel du Golfe


Annoncée en difficulté, Odette Herviaux a finalement conservé son siège de sénatrice haut la main, ce dimanche 25 septembre. Le second tour promet d’être serré entre la liste de gauche et la liste de droite.

Grosse surprise lors de ce premier tour des sénatoriales dans le Morbihan. Alors que la gauche espérait fébrilement sauver le siège d’Odette Herviaux, la sénatrice a été réélue dès le premier tour avec 948 suffrages en sa faveur. 867 suffrages étaient nécessaires pour obtenir la majorité absolue. Joël Labbé et Michel Le Scouarnec arrivent loin derrière mais devancent les candidats de la liste de droite. Les deux sénateurs restants seront désignés au second tour.

« UNE BELLE SURPRISE »
Odette Herviaux qualifie cette réélection de « belle surprise ». La sénatrice évoque « plusieurs facteurs » pour expliquer son succès. D’abord, la spécificité de ces élections : « Le système des élections favorise les candidats sortants qui ont un bon bilan ». Elle estime également que sa « campagne de proximité, entamée au mois de Mai, a porté ses fruits ». Enfin, elle affirme que « la réforme des collectivités territoriales est une conjoncture plutôt favorable pour la gauche ». Maxime Picard, secrétaire fédéral du PS en charge de la communication, ajoute que la sénatrice a « une vraie capacité à rassembler. Je n’ai vu qu’un seul bulletin sur lequel son nom a été rayé lorsqu’un autre candidat de gauche a été choisi ».
DILEMME À DROITE

Pour la gauche, la liste présentée lors du second tour ne fait pas le moindre doute. Joël Labbé et Michel Le Scouarnec, arrivés deuxième et troisième au premier tour, seront de nouveau présentés. En revanche, la situation est nettement plus floue en ce qui concerne la liste de droite. Jacques Le Nay arrive en quatrième position. Il recueille 815 voix, soit 21 de plus que ses deux compères, François Goulard et Joseph-François Kerguéris (794). La droite devra faire un choix et éliminer l’un des trois. « J’aimerais bien être une petite souris et assister à la discussion entre quatre yeux », confie Maxime Picard.

L’UDB, la liste volontairement réduite à deux candidats pour favoriser Odette Herviaux, devrait logiquement se retirer lors du second tour pour favoriser les deux postulants de la liste de gauche. Maxime Picard se montre confiant en ce sens.

UN VOTE DE LISTE
Maxime Picard se dit agréablement étonné pour l’élection d’Odette Herviaux mais également par la manière de voter : « Il y a peu de panachage. La plupart des grands électeurs opte pour un vote de liste ».

RÉSULTATS DU PREMIER TOUR
1. Odette Herviaux (PS, liste de gauche) 948 voix
2. Joël Labbé 830 voix (EELV, liste de gauche)
3. Michel Le Scouarnec (PCF, liste de gauche) 823 voix
4. Jacques Le Nay (UMP, liste de droite) 815
5. Joseph-François Kerguéris et François Goulard (Alliance centriste et UMP, liste de droite) 794 voix
7. Martine Auffret (UDB) 38 voix
8. Philippe Loyer (UDB) 30 voix
9. Joelle Bergeron (FN) 15 voix
10. Hervé Rouvillois (Modem) 8 voix
11. Jacques Bellanger (DVD) 6 voix.
Nombre d’inscrits : 1757. Votants : 1745. Exprimés : 1732