Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > A travers les média lundi 26 septembre 2011.

Sénatoriales. La grande bascule à gauche

26 septembre 2011


Voir en ligne : Le Télégramme


Gauche 3 - droite0. Hier, les grands électeurs ont fait basculer le Morbihan à gauche en élisant sénateurs Odette Herviaux (sortante PS), Joël Labbé (EE-LV), et Michel Le Scouarnec (PC).

La gauche morbihannaise n’y croyait pas ou plus. La droite, elle, pensait que ces élections sénatoriales allaient être une balade de santé ou presque. « Un tour suffira largement pour élire nos trois candidats »(1), affirmait encore vendredi, un responsable UMP de l’est du département. Hier, les grands électeurs se sont amusés à déjouer tous les pronostics. En s’y prenant à deux fois, ils ont décidé d’envoyer au Palais du Luxembourg, les trois candidats de la liste commune présentant des « élus de gauche, écologiste et de progrès » : Odette Herviaux (sortante socialiste), Joël Labbé (Europe Ecologie-Les Verts) et Michel Le Scouarnec (Parti communiste)(2).

Odette Herviaux, sénatrice sortante :
« Il faut toujours se méfier des pronostics. La preuve, alors que l’on me donnait battue, je suis la seule réélue au premier tour. Le résultat que nous enregistrons dans le Morbihan va au-delà de nos espérances. J’espère que notre élection va permettre d’apporter le changement dans ce département ».

Michel Le Scouarnec, maire d’Auray :
« Énorme. Ce qui arrive est énorme. Jamais je n’aurais pu imaginer un tel scénario. Lorsque nous nous sommes rassemblés à gauche, c’était pour apporter notre soutien à Odette Herviaux mais je ne pensais jamais être élu. Même ce matin, avant le premier tour, je n’imaginais pas devenir sénateur ». Michel Le Scouarnec restera-t-il maire d’Auray ? « Il est encore trop tôt pour le dire. Je vais réfléchir à la question. Il faut aussi que j’en parle avec ma famille car ma vie vient d’être bousculée ».

Joël Labbé, maire de Saint-Nolff et conseiller général du canton d’Elven :
« Ce n’était pas prévu dans mon plan de carrière, voilà que je suis élu national. Si je suis allé sur la liste d’Odette Herviaux, c’est uniquement pour la faire gagner. Je n’en reviens pas de ce qui est arrivé. C’est la preuve qu’à la différence du passé, les élus n’ont pas suivi les mots d’ordre : ça, c’est nouveau. C’est gratifiant pour nous. Être élu sénateur, c’est un scénario que je n’avais pas envisagé. J’ai toujours dit que j’étais contre le cumul des mandats, donc je vais confier mon mandat de conseiller général à ma suppléante Élodie Le Rohellec, adjointe d’Elven. Je reste maire de Saint-Nolff où je suis soutenu par une très bonne équipe ».

François Goulard, président UMP du conseil général du Morbihan.
François Goulard a fait savoir qu’il ne souhaitait pas s’exprimer hier soir.

1. Joseph Kerguéris (Alliance centriste), François Goulard (UMP) et Jacques Le Nay (UMP). 2. Lire également page 3.

Yann Le Scornet et Stéphanie Le Bail