Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > A travers les média mercredi 9 mars 2011.

Sarkozy affiche l’image d’un président qui ne se soucie pas de « l’actualité de tous les jours »

8 mars 2011


Voir en ligne : 20mn.fr


Le président de la République effectuait une visite de deux heures et demi, ce mardi matin, dans le Morbihan pour parler réforme des collectivités locales, et renouer un dialogue, tumultueux, avec les Bretons.

Arrivé à 10h30 à l’entreprise FenêtréA à Breignon, le chef de l’Etat a visité les locaux avant de prononcer un court discours, sur l’importance des entreprises dans la société. Il a ensuite rejoint- à toute allure, les véhicules sous escortes ayant dépassé les 170 kilomètres heure- les élus du département au centre culturel de Josselin.

Nicolas Sarkozy a affiché l’image d’un président qui se veut attentif aux « vraies préoccupations des Français » et qui agit sans se soucier de « l’actualité de tous les jours ». Rencontrant les maires du Morbihan, le chef de l’Etat n’a pas évoqué le sondage qui fait planer la menace de son élimination dès le premier tour de la présidentielle 2012, déclarant : « Je fais de la politique depuis 35 ans. J’ai connu tous les états, j’ai connu des hauts, j’ai connu des bas, puis j’y suis arrivé. »

Taxe professionnelle supprimée
Comme le mois dernier avec les maires du département du Cher, la réforme des collectivités territoriales, un problème dont on « parle si peu dans l’actualité nationale » mais qui intéresse le quotidien des Français, a été au coeur de son « dialogue républicain » avec les élus bretons.

Nicolas Sarkozy n’a pas manqué de se féliciter que la suppression de la taxe professionnelle, la principale recette fiscale des collectivités locales, ne soit plus un sujet après avoir suscité de grandes craintes lors de son annonce en 2009.

Interrogation sur l’intérêt de la journée internationale de la femme
Interpellé sur des sujets comme la loi littoral, les services publics en zone rurale ou le mode de scrutin des futurs conseillers territoriaux, Nicolas Sarkozy a invité ses interlocuteurs à ne se laisser guider « que par une seule chose, l’intérêt général » et à ne pas avoir peur de s’attaquer aux grands problèmes.

Alors que la sénatrice socialiste du Morbihan Odette Herviaux s’inquiétait de voir la parité menacée par le mode de scrutin retenu, en cette journée internationale de la femme, il s’est interrogé sur l’utilité d’une telle manifestation. « Aujourd’hui, la vie des femmes ressemble à la vie des hommes, les choses ont changé considérablement (...) C’est sympathique, il faut le faire, enfin parfois il faudrait qu’on se concentre sur l’essentiel. L’essentiel c’est de trouver du travail pour les hommes et les femmes, une possibilité de promotion sociale pour les deux ».

— Avec Reuters