Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > Région > Communiqués vendredi 6 décembre 2013.

Pacte d’Avenir pour la Région Bretagne

Face à l’inquiétude exprimée par les Bretons ces derniers mois, Jean-Marc AYRAULT leur a proposé le 16 octobre dernier de mettre en place un pacte d’avenir avec la Bretagne. Il a, à cette occasion, affirmé que la France a besoin de notre territoire.

Ce pacte pour la Bretagne, d’une durée de 6 ans, sera soumis au vote du Conseil Régional de Bretagne le vendredi 6 décembre lors d’une séance extraordinaire, puis signé par le Premier Ministre la semaine suivante.

Il s’agit bien d’un pacte des Bretons avec les Bretons qui a pu voir le jour grâce à plus de trente réunions organisées par l’Etat et le Conseil régional avec tous les acteurs Bretons ces dernières semaines.
Les contributions écrites ont également été très nombreuses : plus d’une centaine. Son élaboration a suscité une dynamique collective au-delà des clivages habituels, dans l’intérêt de notre Région.

Soyons clairs, l’aboutissement de cette réflexion commune répond à une urgence sociale et territoriale, Elle concerne pratiquement tous les secteurs de notre économie, y compris le secteur de la pêche, mais présente aussi des actions ciblées sur l’agriculture et l’agro-alimentaire, secteur d’où est partie la crise actuelle.

Avant même l’élaboration du deuxième texte sur la décentralisation qui verra le jour dans quelques mois, la Bretagne obtient déjà des premières avancées significatives pour répondre aux aspirations de régionalisation exprimées par les Bretons ces dernières semaines. Le Pacte d’avenir fait de la Bretagne une terre d’expérimentations de nouvelles responsabilités dans les domaines de la culture ou de l’eau mais aussi de la simplification administrative, notamment à travers des délégations de compétences. C’est une première étape qui ouvre la voie à la prochaine loi de décentralisation qui sera présentée par le gouvernement au premier semestre 2014.

Ce pacte d’Avenir est une preuve de la confiance du Gouvernement dans la capacité des Bretons à rebondir, à faire preuve d’initiatives, à libérer les dynamiques en unissant leurs forces et leurs talents.
Les Bretons ont toujours su le faire.

Le projet de pacte d’avenir

Trois piliers

- Des mesures d’urgence en matière d’accompagnement des salariés victimes des plans sociaux et des territoires principalement fragilisés par des restructurations économiques, à commencer par le Finistère.
- Le Plan agricole et agroalimentaire pour l’avenir de la Bretagne
- des mesures de soutien à la compétitivité des entreprises et des territoires, notamment par le renforcement du dialogue social.

Sept grands enjeux

- Accompagner les mutations sociales et industrielles et soutenir l’investissement public,
- Conforter la Bretagne comme grande région productive, agricole et industrielle,
- Conforter la Bretagne comme grande région maritime européenne,
- La Bretagne, riche de son identité culturelle,
- La Bretagne, région qui parie sur l’intelligence (enseignement supérieur, recherche, innovation),
- L’accessibilité de la Bretagne et l’aménagement de son territoire,
- Un pacte de confiance pour toute la Bretagne.