Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > Actions du Gouvernement > Ministère de l’agriculture, de l’Agroalimentaire et de la forêt mardi 28 février 2017.

Nouveau Programme Ambition bio

Stéphane LE FOLL annonce la mise en place d’un nouveau Programme Ambition bio et salue la croissance historique du développement de l’agriculture biologique

A l’occasion du séminaire international de l’Agence BIO, Stéphane LE FOLL, a annoncé la mise en place d’un nouveau Programme Ambition bio et sa présentation au mois d’avril 2017. Ce programme a vocation à accompagner le changement d’échelle de la bio en France, tout en assurant un développement créateur de valeur pour la filière et en fixant un objectif de 10% des surfaces agricoles en agriculture biologique d’ici à 2021.

Dès son arrivée au Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, Stéphane LE FOLL a souhaité mettre en place, dans le cadre du « Projet agro-écologique pour la France » un « Programme ambition Bio », et décidé d’accompagner le développement de l’agriculture biologique, grâce à un doublement des soutiens à la bio pour la nouvelle période de programmation de la PAC (2014 – 2020).

Stéphane LE FOLL se félicite aujourd’hui de la forte progression de l’agriculture biologique. Le nombre d’exploitants bio s’élève désormais à plus de 32 000 contre 24 500 en 2012, soit une augmentation avoisinant les 30%. En parallèle, les surfaces exploitées en agriculture biologique sont passées de 1 million d’hectares en 2012 à plus d’1,5 million d’hectares en 2015, ce qui correspond à une augmentation de 50%.

Afin de répondre à cette forte montée en puissance, qui traduit la volonté des agriculteurs de s’engager dans le sens de l’agro-écologie, Stéphane Le FOLL a mobilisé, au-delà de l’engagement initialement pris, 30M€ supplémentaires en 2015 et 50 M€ supplémentaires en 2016 sur le budget du ministère de l’Agriculture.

En raison de retards de versement des aides liés à l’obligation européenne de réviser totalement le registre parcellaire graphique, le Gouvernement a décidé de mettre en place un apport de trésorerie permettant, pour 2016, de verser aux agriculteurs une avance sur le versement des aides à l’agriculture biologique qui interviendra fin mars 2017. Cette avance correspond, en moyenne à 80% du montant de l’aide définitive.