Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > Communiqués mercredi 29 juin 2011.

Mettre fin au démantèlement du système scolaire

22 juin 2001

Les Sénateurs socialistes membres de la mission commune d’information sur l’organisation territoriale du système scolaire et sur l’évaluation des expérimentations locales en matière d’éducation n’ont pas pris part au vote du rapport.

Ils saluent la qualité des travaux menés et partagent, pour l’essentiel, le constat du rapporteur, et en particulier son appréciation de la « réformite aigüe » du gouvernement actuel en matière éducative. Les sénateurs socialistes s’élèvent contre l’affirmation selon laquelle notre pays consacre des moyens croissants à la politique éducative. Ils considèrent que c’est la politique de Nicolas Sarkozy qui a creusé les inégalités scolaires ces dernières années.

Il ne peut y avoir qu’un préalable à toute vraie réforme : l’abandon de la politique actuelle de démantèlement du système scolaire ! Et une seule démarche : la concertation avec la communauté éducative afin de restaurer la confiance et de construire ensemble un nouveau pacte éducatif.

Le rapport critique les réformes et expériences tout azimut venues d’en haut, mais ne propose pas autre chose qu’une réforme clé en main d’une nouvelle architecture de notre système scolaire fondé sur un contractualisme régional et l’adaptation de l’offre à la demande… comme si l’école était un marché !

Le débat était biaisé d’avance : impossible de lutter contre les inégalités sociales et scolaires sans aborder les pratiques pédagogiques et la formation des enseignants !

Le Groupe socialiste du Sénat ne veut pas cautionner l’utilisation, par la majorité sénatoriale, du pouvoir parlementaire de contrôle, pour alimenter les réflexions programmatiques qu’elle souhaite adresser au « Président-candidat », au moment même où Nicolas Sarkozy se lance dans une communication électoraliste sur les fermetures de classe en 2012.