Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > Parti Socialiste > Interventions mercredi 22 octobre 2008.

Meeting régional de Bertrand Delanoë

Inzinzac-Lochrist, le 10 octobre 2008


Voir en ligne : Motion A


Cher Bertrand,

Ce n’est jamais très simple de prendre la parole en ces circonstances : nous sommes nombreux et nous avons peu de temps pour te dire pourquoi nous te soutenons et surtout pourquoi nous adhérons à ton projet pour le futur congrès.

Tout d’abord, avoir choisi Inzinzac-Lochrist pour présenter ta motion est un symbole fort pour les socialistes pour les socialistes morbihannais. Ici, dans ce haut lieu historique des luttes ouvrières, on sait depuis toujours ce que veulent dire les mots « Clarté, Courage, Créativité ».
- Clarté dans les convictions et dans les choix politiques
- Courage dans toutes les luttes syndicales et politiques
- Créativité pour reconstruire, rénover et toujours avancer

C’est de ce secteur et de la grande voisine Lorient que la gauche est partie, depuis bien longtemps, à la conquête des autres territoires du Morbihan.

Jean-Yves, lui a été plus rapide et il a même sauté un étape car il a gagné directement, et avec quel brio, la Région.

Avec lui, nous appliquons depuis quatre ans avec succès, le programme « Bretagne à gauche, Bretagne pour tous », il est maintenant quasiment réalisé. Il avait été rédigé par notre instance régionale, le BREIS, la même qui a déposé le 2 juillet une contribution thématique pour le congrès de Reims. Tu peux donc nous faire confiance, c’est une recette qui marche !

Je sais que tu sauras prendre en compte nos propositions et nos revendications : elles aussi sont claires, courageuses et pleines de créativité. Je vais en profiter pour te confier le secret de notre réussite ici en Bretagne.

C’est que nous avons, comme le dit souvent Jean-Yves, du « goût » ensemble, nous sommes une vraie équipe : on « bosse » mais on rigole bien ! Chacun a sa mission bien définie, on a la confiance de tous et l’on fait confiance à chacun : c’est peut-être cela la spécificité de la gauche bretonne !

J’aimerais qu’après le congrès de Reims, cela devienne la spécificité de tout le Parti socialiste.

C’est pour cela que j’ai signé ta motion, parce que tu as un projet que je partage et une véritable équipe autour de toi et non pas des individus qui ne se retrouvent que pour chasser en meute !

Après toutes nos victoires aux élections locales, départementales, régionales mais nos échecs répétés aux présidentielles, il nous faut redéfinir nos priorités et surtout remettre notre parti en ordre de marche.

Dans la période de grave crise financière, bancaire, économique qui va s’aggraver, seul un développement durable s’appuyant sur les territoires et les compétences redéfinies des collectivités pourront nous permettre de faire face à la récession.

En poursuivant l’œuvre de François Hollande, nous devons amplifier le mouvement décentralisateur de notre parti pour en faire le parti des territoires, de tous les territoires.

Développement durable, décentralisation, régionalisation et revitalisation du projet européen, voilà nos priorités.

Mais elles ne pourront prendre forme que si, parallèlement, notre parti réforme aussi en profondeur sa manière de fonctionner.

Pour cela aussi, je te fais confiance car j’ai entendu dire que tu avais du caractère… Certains disant même « mauvais caractère », rassure toi, en Bretagne, c’est considéré comme une qualité !

Avant de conclure, cher Bertrand, encore un souhait : si on pouvait faire inscrire et encadrer dans toutes nos salles à Solférino cette pensée du sage Shantiveda, « la perfection de la discipline, c’est de renoncer à nuire ».

Cela nous aiderait sûrement à dire aux Français qu’à Reims, nous avons tous une réelle volonté de préparer pour eux et avec eux l’alternance.

A Reims, nous devrons être clairs et courageux pour être utiles à nos territoires, à la France et à l’Europe.

A Reims, nous devrons faire gagner le Parti socialiste.