Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > A travers les média jeudi 2 septembre 2010.

Loi agricole. Premier acte au Sénat

Le projet de loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche a été adopté, hier, par les sénateurs.

Le Sénat a voté hier, en première lecture, le projet de loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche (LMAP), présenté comme un texte-clef du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Seule la majorité UMP et Union Centriste a approuvé le texte voté par 185 voix contre 152. L’opposition PS, CRC-SPG (communistes et parti de gauche) a rejeté un texte, « qui ne répond pas à la gravité de la crise ». « Le premier objectif, c’est de garantir aux agriculteurs un revenu qui leur permette de vivre dignement de leur travail », a assuré le ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, qui a défendu cette 4e loi agricole en dix ans.

« Contrats écrits »

Mesure-phare du texte pour lutter contre la volatilité des prix : le développement de la contractualisation des relations entre agriculteurs et industriels avec l’obligation de « contrats écrits » mentionnant prix et volumes de livraisons. En outre, le projet de loi améliore l’organisation des filières en encourageant les producteurs à se regrouper et en développant les interprofessions. Il accroît la couverture des risques pour les agriculteurs. Il comporte un volet prônant une alimentation de qualité et la préservation des terres agricoles ainsi qu’un volet pêche prévoyant de faire travailler ensemble pêcheurs, consommateurs, scientifiques et écologistes.