Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > A travers les média jeudi 18 décembre 2008.

Les parlementaires et le travail dominical

Pour ou contre le texte de loi sur le travail du dimanche ? Nous avons posé la question aux parlementaires morbihannais.
Jo Kerguéris, sénateur centriste du Morbihan et président du Conseil général. : « Sur le fond, je suis très réservé sur la modification du texte. Sur la forme, ce débat de société mérite mieux qu’une proposition de loi en fin d’année. Actuellement, je ne sais pas sur quoi je vais voter. Attendons donc que ce texte arrive au Sénat. »

Gérard Lorgeoux, député UMP de la quatrième circonscription du Morbihan, ne se prononcera définitivement sur le texte qu’une fois que celui-ci sera finalisé. « Le texte est actuellement retravaillé, avec de nouveaux amendements ».

Jacques Le Nay, député maire UMP de la circonscription d’Hennebont, est contre l’ouverture des magasins le dimanche. « C’est un jour très important pour se retrouver en famille », explique-t-il.

Françoise Olivier-Coupeau, députée PS de Lorient, est contre. Elle estime qu’avec cette loi « on sacrifie un modèle de société. Les salariés ont besoin d’un jour dans la semaine pour se retrouver en famille. »

Michel Grall, député maire UMP de Carnac : « Au début, j’étais contre car le projet portait atteinte à mes valeurs : la défense du commerce traditionnel. La réunion de lundi à l’Élysée a été importante. Aujourd’hui, la grande distribution n’est plus concernée par le texte, il n’y a plus de zones exceptionnelles et il est question de huit à dix ouvertures dominicales par an. De plus, là où il y avait uniquement des dérogations dans les zones touristiques, désormais il y aura une règle précise, mais avec demande de l’avis du maire. Cela me va beaucoup mieux. Des garde-fous ont été posés. Mais, pour ma décision in fine, j’attends bien sûr de lire le texte réécrit. »

François Goulard, député maire UMP de Vannes, attend de voir le texte amendé. A priori, c’est quand même non. « Ce texte ne répond pas aux attentes des Français. Les Français ont d’autres attentes. »

Odette Herviaux, sénatrice PS, s’oppose au travail dominical. Pour elle « c’est une régression sur le droit du travail ». Elle estime qu’économiquement, ce n’est pas justifié. « Les gens qui achèteront le dimanche ne le feront pas la semaine. » Elle remet en cause le volontariat des salariés. « Il suffit de connaître la situation pour savoir que les employés n’auront pas le choix de leurs horaires. »

Loïc Bouvard, député UMP, va voter pour le projet de loi tel qu’il est présenté à l’heure actuelle, « c’est-à-dire avec une ouverture restreinte le dimanche. » Le député est contre une ouverture généralisée le dimanche mais « pour l’ouverture des commerces dans les très grands centres, comme Paris, Lyon, Lille... »

Josselin de Rohan, sénateur UMP, n’était pas joignable ces dernières heures.

source - Ouest-France