Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > A travers les média samedi 10 octobre 2015.

Le défi de construire un pôle enfance-jeunesse a été relevé

4 octobre


Voir en ligne : Ouest-France


Samedi, un nouveau né a vu le jour sur le site des Korrigans : Tri Pemoc’h Bihan, le pôle enfance-jeunesse, a reçu les honneurs des élus de la Région et du Département. C’est en effet une prouesse réalisée à tous les niveaux pour ce bâtiment écologique de près de 400 m2, sorti de terre en seulement deux ans, grâce au travail conjugué de la municipalité, du réseau intercommunal Bruded, de la DDTM et de la motivation de tous les acteurs qui s’y sont impliqués à 200 %.

715 000 €

« Comme nous ne savions pas que c’était impossible, nous l’avons fait ! » lance Gisèle Guilbart, maire de Quistinic. L’idée de ce bâtiment est avant tout de réunir les enfants des deux écoles de la commune et de créer du lien. Ce fil conducteur a soutendu l’ensemble des travaux, puisque la priorité est donnée aux circuits courts et locaux, grâce à l’utilisation de matériaux écologiques et durables. Ainsi qu’à des chantiers participatifs appelant les habitants à s’investir dans l’ouvrage.

L’aspect technique du bâtiment original et ambitieux reprend des méthodes anciennes de construction avec un cahier des charges stricte et un budget limité, vu la taille de la commune. Le défi de Quistinic a été de croire en ses convictions jusqu’au bout et de mobiliser ses moyens.

Le bâtiment a coûté 715 000 € et a été financé à 66 %. Les différents élus présents à l’inauguration ont souligné la persévérance de la municipalité et la belle réussite que constitue ce pôle enfance. « À l’inverse de ce qui se passe habituellement, ce sont les communes les plus importantes qui vont venir prendre exemple sur les réalisations des plus petites... Ce projet est un modèle et un symbole de ce que l’on peut espérer pour le dynamisme des territoires ruraux et du savoir-faire des élus », concluent Odette Herviaux, sénatrice du Morbihan, et François Goulard, président du conseil départemental.