Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > A travers les média mercredi 4 mai 2011.

Le Parti socialiste est en ordre de marche

lundi 2 mai 2011


Voir en ligne : Ouest France


Dimanche, la Fédération socialiste du Morbihan fêtait la rose à Inzinzac-Lochrist. Le PS est clairement en campagne.

Un mot sur les sénatoriales de septembre, un autre sur la pêche (visite du port de Lorient oblige) et un troisième sur la primaire socialiste en vue de la présidentielle. « On est en campagne, j’ai envie de dire comme d’habitude », confirme Gwendal Rouillard, secrétaire fédéral du PS. La Fête de la Rose, qui se déroulait dimanche à Inzinzac-Lochrist, en présence de Jean-Pierre Bel, le président du groupe socialiste au Sénat, était l’occasion de faire résonner les ambitions socialistes.

Pour les sénatoriales, d’abord. « Le contexte ne peut pas nous être plus favorable, analyse Jean-Pierre Bel. La gauche a la totalité ou presque des régions, nous sommes majoritaires dans les départements et on a gagné très largement les dernières municipales ». Le PS espère ainsi « mettre fin à 50, voire 60 ans d’hégémonie de la droite » au Sénat.

Dans le Morbihan, Odette Herviaux, sénatrice sortante, est « candidate à la candidature ». Élue en 2001 avec 506 des 1 600 voix des grands électeurs, la parlementaire devra cette fois « faire plus de 800 voix » pour conserver son poste.

Vice-présidente de la commission des affaires économiques au Sénat, Odette Herviaux suit tout particulièrement les dossiers de la pêche. Devant son président de groupe, qui découvre le port de Lorient, la sénatrice rappelle l’opposition du PS « aux quotas individuels transférables » défendus par la Commission européenne. « Cette privatisation de la ressource halieutique marquerait la disparition de la petite pêche côtière », craint Loïc Le Meur, maire et conseiller général de Ploemeur.

Cela va de soi, les ambitions socialistes concernent aussi la présidentielle. Quid du favori de la fédération morbihannaise (un millier d’adhérents), pour les primaires ? Pour l’instant, officiellement, pas d’unanimité sur un nom. « A titre personnel », Gwendal Rouillard roule pour François Hollande, tandis que Loïc Le Meur reste fidèle à Dominique Strauss-Khan.

Catherine JAOUEN.