Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > Communiqués mercredi 28 octobre 2015.

Langues régionales : les masques sont tombés

27 octobre 2015

Vous trouverez ci-joint le communiqué des six sénateurs socialistes bretons à la suite du débat parlementaire sur le projet de loi constitutionnelle visant à autoriser la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires qui s’est tenu ce 27 octobre 2015.

Conformément à l’un des engagements pris devant les Français en 2012, le président de la République et le Gouvernement ont soumis au Sénat le projet de loi constitutionnelle visant à autoriser la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Le débat parlementaire qui s’est tenu ce jour a fait tomber les masques d’une droite jacobine qui se réfugie derrière de faibles arguties juridiques pour repousser une nouvelle fois la ratification d’un texte datant de 1992 et dont la Bretagne autant que la France ont pourtant le plus grand besoin.

Comme cela est démontré dans notre Région, la protection et la promotion des langues et de la culture bretonnes, fortes, riches et anciennes, ne sauraient remettre en cause notre appartenance à la République car elles sont intimement liées, ainsi qu’en témoigne l’histoire de notre pays. Sans porter une quelconque atteinte à la place centrale du Français et à notre cadre constitutionnel - dont la modernisation fait pleinement partie des responsabilités des parlementaires  -, cette charte permet de protéger et de promouvoir les langues régionales et donc d’encourager et de pérenniser la diversité culturelle à l’échelle nationale. Il y a en effet plus qu’une contradiction à défendre cette diversité au plan international et à la refuser systématiquement à l’intérieur de nos frontières, alors même que la déclaration interprétative ainsi que le rapport explicatif accompagnant la Charte protègent le socle républicain de nos institutions.

Les masques de la droite sénatoriale sont à l’évidence définitivement tombés et les déclarations des sénateurs LR ne laissent plus aucun doute sur la réalité de leurs intentions en matière de langues régionales. Bien loin de leurs promesses électorales, leur vote de rejet du projet de loi constitutionnelle interdit désormais d’envisager la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Il leur reviendra donc d’assumer cette lourde responsabilité devant les millions de nos concitoyens attachés à une nation respectueuse de la diversité culturelle et territoriale au service du vivre-ensemble.

Odette HERVIAUX - Sénatrice du Morbihan
François MARC - Sénateur du Finistère
Maryvonne BLONDIN - Sénatrice du Finistère
Yannick BOTREL - Sénateur des Côtes d’Armor
Sylvie ROBERT - Sénatrice d’Ille-et-Vilaine
Jean-louis TOURENNE - Sénateur d’Ille-et-Vilaine