Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > Communiqués mardi 25 novembre 2014.

La droite sénatoriale préfère la démagogie à la responsabilité


Voir en ligne : Sénateurs socialistes


Dans le cadre du programme de diminution de la dépense publique, 50 milliards d’économie sont prévus, d’ici 2017, sur les comptes publics. Ce sont 11 milliards que le gouvernement attend des collectivités locales. Un effort difficile, voire douloureux mais néanmoins nécessaire alors que la dette publique a doublé en 10 ans et approche aujourd’hui de 100% du PIB ; lessénateurs socialistes portent ce langage de vérité.

Pour autant, ces économies ne doivent pas pénaliser l’investissement local. C’est pourquoi les sénateurs socialistes avaient proposé un lissage de cet effort sur quatre ans plutôt que trois. Pour Jean Germain, le chef de file socialiste lors des débat, « c’est aussi un effort de l’Etat vis-à-vis des collectivités, qui sont vertueuses ».

La droite prévoit dans son programme 130 milliards d’euros d’économie. Mais la droite sénatoriale ne veut pas passer aux "travaux pratiques" lors de ce budget, préférant les incantations à l’action. C’est dommage pour nos collectivités locales. Faire croire que demain "on rasera gratis" ne semble pas une attitude cohérente.