Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > Communiqués mercredi 30 novembre 2011.

Etats généraux de la Démocratie territoriale, Le refus de participation de l’UMP : une attitude partisane, et un geste de mépris pour les élus locaux

En refusant de participer aux Etats Généraux de la Démocratie territoriale, l’UMP montre que son sens de l’intérêt général et des élus locaux ne résiste pas à ses préoccupations partisanes.

Le Président Bel avait pris l’engagement lors de son élection, d’organiser ce grand rendez vous des Territoires.

Cette consultation, ce dialogue entre les élus, les partenaires des collectivités, les associations d’élus, et les citoyens auraient permis de jeter les bases de la République décentralisée de demain.

Ce rendez vous démocratique sera donc, par la faute de l’UMP, un rendez vous manqué.

Les élus locaux régulièrement stigmatisés par le Président de la République, fragilisés par la Réforme Territoriale, sans visibilité sur leurs budgets en raison de la suppression de la Taxe professionnelle, étranglés financièrement par le désengagement de l’Etat, la baisse des dotations budgétaires, les transferts de compétences déguisées ou mal compensées, méritaient d’être écoutés et entendus .

C’est bien le rôle fondateur des sénateurs, toute sensibilité politique confondues que de porter la voix des territoires.
Apparemment ce n’est pas la conception que les Sénateurs UMP ont de leur mandat.