Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > A travers les média mercredi 14 janvier 2009.

Ecole de police. Bernard Laporte interrogé en séance au Sénat

Secrétaire d’Etat chargé des sports, Bernard Laporte, s’est exprimé hier, au sénat, au sujet de l’avenir de l’école de police de Vannes. Cette intervention faisait suite à une question posée par la sénatrice PS du Morbihan, Odette Herviaux.

« Pour le réseau de formation de la police nationale, la réflexion en cours envisage des regroupements sur des sites plus vastes, plus fonctionnels, mieux équipés, à déclaré Bernard Laporte. Si l’objectif est fixé, la répartition géographique précise n’est pas encore déterminée. Aucune décision n’a été prise d’une fermeture éventuelle de l’école de police de Vannes »
Odette Herviaux a questionné le secrétaire d’Etat pour connaître l’avis du gouvernement sur l’avenir de cet établissement potentiellement menacé de fermeture. Dans son intervention, la parlementaire morbihannaise a souligné que « la direction de la formation de la police nationale doit réduire au niveau national son effectif de 450 équivalents temps pleins. Or les huit fermetures de centres de formation envisagées au niveau national ne représente que 150 équivalents temps pleins, soit le tiers de l’objectif. Vous serez donc amenés à choisir de nouvelles cibles au cours de cette année. L’école de Vannes se retrouve alors en première ligne. Le seul recrutement de cadets de la République ne saurait constituer une garantie solide pour son avenir ».