Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > Communiqués lundi 10 mars 2003.

Assurer la présence de médecins généralistes

La France compte aujourd’hui 197 000 médecins en exercice, ce qui représente une densité de 327 médecins pour 100 000 habitants. Cette moyenne nationale ne reflète pas les disparités régionales et locales. C’est ainsi que bon nombre de communes rurales sont dépourvues de médecins généralistes.
Cette situation ne met pas nos concitoyens dans un état d’égal accès aux soins.
Dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale 2002, des décisions ont été prises, notamment l’attribution d’une prime à l’installation. Il s’agit maintenant d’aller plus loin en répondant correctement à la question de la présence de médecins dans les zones dites médicalement dépeuplées.
C’est bien là, l’objet de la proposition de loi tendant à assurer la présence de médecins généralistes dans les zones médicalement dépeuplées, déposée par les membres du groupe socialiste du Sénat qui s’articule autour de plusieurs axes :

- incitations financières : dégrèvements fiscaux.
- aide à l’installation : maison de santé.
- mise en place d’un contrat d’objectifs entre l’Etat et les médecins.

Cette loi repose sur le volontariat et ne revêt pas le principe de la libre installation. Elle s’appuie sur la volonté d’organiser un schéma des services, notamment en milieu rural.

Une connaissance des attentes et des besoins de nos concitoyens sera nécessaire, il faudra pour cela dépasser la simple logique de diagnostic et véritablement répondre aux attentes avec des adaptations suivant les différents territoires.