Odette Herviaux
Sénatrice du Morbihan

Vice-Présidente
de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Vice-présidente
du Groupe d’étude Mer et Littoral

Accueil > Actions du Gouvernement > Ministère de l’Ecologie du Développement Durable et de l’Energie lundi 28 octobre 2013.

3e Congrès International des Aires Marines Protégées


Voir en ligne : Ministère


Philippe Martin annonce des mesures fortes en faveur de la préservation des océans

Philippe Martin, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a réuni samedi 26 octobre à Ajaccio 19 Ministres étrangers ainsi que de nombreux représentants gouvernementaux, d’organisations internationales, et d’organisations non gouvernementales à l’occasion du 3e Congrès International des Aires Marines Protégées (IMPAC 3).

Les ministres réunis à Ajaccio ont adopté une déclaration commune, sur la base du travail des experts qui se sont réunis pendant une semaine à Marseille. Ils ont réaffirmé leur volonté d’atteindre l’objectif de 10% d’Aires Marines Protégées d’ici 2020 (Aichi 11) - contre 3% aujourd’hui - et se sont engagés à mobiliser les moyens nécessaires dans ce domaine.

Dans cette perspective, SAS Albert II de Monaco et Philippe Martin ont annoncé conjointement la création d’un Fonds fiduciaire pour les Aires marines protégées de Méditerranée. Ce fonds a vocation à renforcer et pérenniser la gestion d’aires marines protégées. Par son action, il contribuera à la constitution d’un réseau écologiques d’aires marines protégées en Méditerranée, que les ministres de Tunisie, d’Italie, de Monaco et de Chypre, autour de Philippe Martin, appellent de leur vœux.

Philippe Martin a également précisé le niveau d’engagement financier international de la France dans ce domaine, avec plus de 20 millions d’euros de soutien du Fonds Français pour l’Environnement Mondial et de l’Agence Française de Développement, pour les deux prochaines années, accordés à des projets de protection du milieu marin : en Méditerranée (3 M€), en Afrique de l’Ouest (3,7 M€), dans l’Océan Indien (5,5 M€), dans les Caraïbes (1 M€) et dans le Pacifique (6,5 M€). Le Ministre de la production, de l’environnement, de l’énergie, de l’industrie et de l’artisanat des Comores a d’ailleurs remercié la France pour son soutien au parc marin de Mohéli, pour un montant de 3 M€.

La France a également annoncé son adhésion au Global Partnership for Ocean, initiative de la Banque Mondiale pour la préservation des océans.

Enfin, au niveau français, dans le prolongement de la visite de Frédéric Cuvillier en juin 2013, Philippe Martin a annoncé la création officielle du Parc naturel marin du bassin d’Arcachon, dont le décret devrait être signé dans les prochaines semaines. Dans ce site exceptionnel de la côte atlantique, le mode de gouvernance et d’action du parc permettra d’assurer la conciliation entre des usages multiples et concurrents et la préservation des milieux marins.

Pour la Corse, le Ministre a annoncé la mise à l’étude d’un parc naturel marin autour du Cap Corse. Le ministre a aussi annoncé que la France et l’Italie élaboreraient une candidature conjointe pour l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO du parc marin international des Bouches de Bonifacio et du parc national de l’archipel de la Maddalena, en Sardaigne.

Au cours de cette journée, riche et fructueuse, le Ministre Philippe Martin a eu l’occasion de s’entretenir longuement avec son homologue italien, Andrea Orlando avec lequel il a pu faire avancer de nombreux dossiers. Deux accords ont été signés devant la presse, un accord sur le Mont Viso, pour un dépôt commun d’un dossier auprès du programme « Man & Biosphère » de l’UNESCO ainsi qu’un accord intergouvernemental entre les deux pays sur la gestion des déchets sur le chantier de la construction du deuxième tube du tunnel autoroutier de Tende entre la France et l’Italie.